Expo Photo « 11 mois, 11 photographes » au Cactus en décembre

LE CACTUS #2017
11 mois, 11 photographes, 11 regards

Le concept initié par Patrick Pavan en 2014, d’une exposition chaque mois avec un photographe différent poursuit son chemin, et fait partie de la Saison Photo de Toulouse. Cette année une collaboration avec Résidence 1+2 a été établie.
La diversité des regards a permis d’aller du Japon à Cuba via le Népal, le Maroc et l’Écosse, mais aussi de passer des tristes façades de cafés fermés aux instants de vie dans des cafés toulousains, de faire des promenades oniriques dans Toulouse ou de voir des portraits volontairement obscurs .
Ce mois de décembre, les photographes nous donnent à voir les portraits de « cactusiens », ces personnes présentes au Cactus pour boire, manger, échanger, écouter de la musique ou pour y travailler.

Vernissage mardi 5 décembre à 19h

N’oubliez pas la musique live tous les dimanches, les concerts et rendez-vous culturels commencent            à 19 h30 et sont gratuits!

dimanche 3 décembre : Mickael Mazaleyrat blues harmonica lovers

dimanche 10 décembre : Barry David  Nisbet : Scottish Folk Music

dimanche 17 décembre : Les Bronson : rock mais pas que…

 

Publicités

Café-Photo sur la Résidence d’artiste

Hier soir au Cactus,

grâce à Vertige et Résidence 1+2

Philippe GUIONIE,

Jean-Luc ARIBAUD et Dominique ROUX,

ont animé un Café-photo autour du thème de la résidence d’artiste.

N’oubliez pas ce soir le vernissage de l’exposition d’Alexandre Chamelat, toujours au Cactus avec « 11 mois, 11photographes »

Expo Photo Alexandre Chamelat au Cactus

Expo photo dans le cadre de « 11 mois, 11 photographes » et de la saison photographique de Toulouse,

en collaboration avec Résidence 1+2:

« The Zaïd Garden »

par Alexandre CHAMELAT

Bar brasserie le Cactus

13 boulevard Lascrosses
31000 TOULOUSE

Vernissage jeudi 9 novembre à 19h.

The Zaïd Garden

Cette série est née d’un voyage au Maroc à l’automne 2015.

Mon envie de partir était nourrie d’un désir d’apprendre sur la terre, l’agriculture, la nature. J’ai donc été accueilli au Zaïd Garden chez la famille Bennabbou à Tagounite, aux portes du Sahara, mais aussi chez Mohamed à Agafay dans la banlieue de Marrakech. J’ai consacré également plusieurs semaines à la découverte du pays soit en bus soit en voiture, de Essaouira à Sidi Ifni et de Marrakech à M’Hamid.

Vivre là-bas au quotidien m’a appris une chose essentielle : prendre le temps. Prendre le temps d’écouter, de parler, de lire, de regarder, de sentir, de ressentir, de vivre. A travers cette philosophie de vie, j’aborde et capture les moments simples et essentiels de la vie, à mon sens. J’éprouve un réel besoin et désir photographique de m’attarder sur ces moments qui m’entourent : un éclat de lumière, un mouvement, un point de couleur, une courbe, une diagonale.

La beauté, une notion à laquelle il est agréable de s’attarder. Selon Hegel, “La beauté ne peut s’exprimer que dans la forme, parce qu’elle seule est la manifestation extérieure au moyen de laquelle l’idéalisme objectif de l’être vivant s’offre à notre intuition et à notre contemplation sensible”. Cette vision est tout à fait adaptée à la photographie, ou du moins à celle que je pratique, puisque j’apporte une très grande attention à la forme de l’image : cadre, couleurs, textures, dégradés, contrastes. Bien sûr le concept du beau n’existe qu’à travers un idéal esthétique, et nous n’avons pas tous les mêmes idéaux, mais ce n’est pas la notion de beau comme vérité ou comme but qui m’intéresse mais le questionnement et la réflexion sur ce concept.

Retrouvez l’article Regard Découverte dans Réponses-Photo n°302 de mai 2017 pages 90 à 95, sur cette série d’Alexandre Chamelat.

 

N’oubliez pas la musique live tous les dimanches, les concerts et rendez-vous culturels commencent            à 19 h30 et sont gratuits!

 

Résidence 1+2, présentation dès vendredi 13 octobre.

Venez découvrir plusieurs patrimoines matériels et immatériels existants à Toulouse (l’Aéropostale, le vent d’autan, La Garonne, le Canal du Midi,..), revisités par nos photographes aux regards d’auteur.

vendredi 13 octobre (de 18h à minuit) au Musée Paul Dupuy

Le colloque de la Résidence 1+2 aura lieu à l’auditorium des Abattoirs samedi 14 octobre (9h-18h)
avec la projection à 9h en exclusivité du film 2017 de la Résidence
suivie de plusieurs tables rondes sur la photographie, le cinéma, les sciences autour d’invités prestigieux.