Actualités Locales au Cinéma de Gourdon

     A partir de ce mercredi 4 décembre, et pour un mois, les Actualités Locales au Cinéma l’Atalante de Gourdon seront dédiées aux foires aux bestiaux à Gourdon dans les années 80. François Stuck d’Idétorial a interviewé Gilles Capelle et Guy Maillé, deux anciens marchands de bestiaux afin qu’ils nous racontent ce passé, en repartant de mes photos de l’époque.

Vous saurez pourquoi les marchands courent en ce début de foire aux jeunes veaux, et bien d’autres choses!…

Pour en savoir plus:

https://idetorial.fr/les-actualites-locales-au-cinema/

https://arpaphoto.wordpress.com/foires-aux-bestiaux-gourdon-1980/

Expo Photo « 11 mois, 11 photographes » au Cactus en décembre

Expo photo dans le cadre de

« 11 mois, 11 photographes »

et de la saison photographique de Toulouse,

LES ONZE PHOTOGRAPHES AYANT EXPOSÉ DANS LE CADRE DES ONZE MOIS, ONZE PHOTOGRAPHES  OFFRENT À TRAVERS  UNE PHOTOGRAPHIE LEUR REGARD SUR CE LIEU EMBLEMATIQUE.

VERNISSAGE : JEUDI 5 DÉCEMBRE À 19h

Bar Brasserie Le Cactus                                                                    13 boulevard Lascrosses  TOULOUSE

LE CACTUS, C’EST TOUTE UNE HISTOIRE..
Dédicace du romancier Bernard Minier au Cactus et à Régine.

LE CACTUS n’était pas le genre de bar à figurer dans les guides. Il n’avait pas plus de 100 ans d’existence, comme chez Authié. Il n’était pas situé sur l’une des places plus remuantes de la ville, comme le bar Basque et il n’accueillait pas les célébrités, comme l’Ubu Club.

Il ne possédait pas non la dignité agressive des cafés qui clament haut et fort leur ambition d’être le dernier lieu à la mode. Ni l’atmosphère compassée des brasseries historiques de la place Wilson. Il était en apparence rigoureusement identiques des centaines d’autres bars mais les apparences sont trompeuses                  pour les bars comme pour les gens.  Le cactus possédait bien plus que cela: une clientèle de fidèles qui avaient choisi d’être là comme des chats décident d’habiter quelque part. Et une légende… Bâtie par le précédent propriétaire, homme intrépide qui recevait- et virait- qui il voulait de son établissement à toute heure du jour et de la nuit: putes, travelos, voyous- et des flics. Dans un quartier pas forcement amoureux du bleu.

À sa mort, il avait légué le bar et sa légende à son employée et depuis, la « patronne »- qui écrivait des poésies à ses heures – menait la barque d’une main ferme et douce sachant que ceux qui embarquaient le faisaient aussi pour elle.

N’ETEINS PAS LA LUMIÈRE  Bernard Minier      XO ÉDITIONS

Tous nos concerts du dimanche sont gratuits, débutent à 19h30 et se terminent à 22h.

dimanche 1er décembre : les Obsédés du monde : chansons tragico burlesques
dimanche 8 décembre : les Sleepwalkers : swing et lindy hop
dimanche 15 décembre : les Commandos percus : fanfare minimaliste

Bonnes fêtes à tous et merci de votre collaboration fidèle.

                               

Votez pour mon projet de budget participatif du conseil départemental de la Dordogne !

 

Dans le cadre du Budget participatif organisé par le Conseil Départemental de la Dordogne, j’ai monté le dossier

N°181 – UN MONDE RURAL ENTRE BOURIANE ET SARLADAIS

(Culture et patrimoine/ Canton Vallée de la Dordogne)

        Il s’agira pour moi en 2020 d’effectuer une nouvelle série de prises de vues en couleur de gens au travail, vivants dans leur environnement rural, entre Bouriane et Sarladais. Ce travail sera vu en contrepoint de mes photos N&B réalisées dans les années 80 : « Au siècle dernier entre Bouriane et Sarladais ».

Le but sera de montrer un avant/après, afin d’établir un constat patrimonial et humain, 40 ans plus tard. Le travail photographique pourrait donner lieu à la réalisation d’un livre et d’une exposition. Le livre autoédité par l’association support serait distribué aux écoles et bibliothèques de la communauté de communes de Domme et Villefranche du Périgord, et aux bibliothèques départementales. L’exposition serait présentée d’abord à Nabirat qui est la commune au cœur des prises de vues, lors de la présentation au public du livre, et deviendrait une exposition itinérante.

Voici quelques exemples de photos que l’on pourrait trouver dans la nouvelle série :

En opposition avec celles de mon exposition : https://arpaphoto.wordpress.com/au-siecle-dernier-gestes-et-attitudes/

POUR VOTER: (habitants de Dordogne!)

Pour que le vote soit pris en compte, vous devez choisir TROIS projets ! Ne cliquez « Je valide mon vote que lorsque vous aurez inscrit 3 projets !…

Je vous propose de voter pour mon projet photo n°181 « Un monde rural entre Bouriane et Sarladais » (Thème : Culture et Patrimoine // Canton Vallée de la Dordogne) et si vous n’avez pas d’autres idées d’aller soutenir aussi projet « Le jardin de Nanou » n° 235  (Culture et Patrimoine // Canton de Terrasson Lavilledieu) et le projet « Yakadanser » n°234 (Développement durable. Cadre de vie // Canton de Sarlat)

Il faut vous inscrire au site avec votre adresse mail pour pouvoir voter !…   https://budgetparticipatif.dordogne.fr/

Ensuite, avec le lien ci-dessous vous pouvez voir les projets participatifs selon les thèmes et les cantons, sur l’onglet « Projets soumis au vote » https://budgetparticipatif.dordogne.fr/dialog/budget-participatif-2019-les-projets#section-menu

Merci pour votre patience et votre soutien !

« Au siècle dernier entre Bouriane et Sarladais » aux Autom’Halles de Nabirat

                  Les premières Autom’Halles de Nabirat accueillent ce 20 octobre de 10h à 18h une grande partie de mon expo-photo

« Au siècle dernier entre Bouriane et Sarladais »

à la salle des fêtes.

          Venez fêter l’automne sous la halle, et vous plonger dans l’ambiance de mes photos des années 80.

Expo Photo « 11 mois, 11 photographes » au Cactus en novembre.

Expo photo dans le cadre de

« 11 mois, 11 photographes »

et de la saison photographique de Toulouse,

Pierre David

présente

« Un regard déplacé »

Vernissage jeudi 7 novembre 2019 à partir de 19h

Bar Brasserie Le Cactus                                                                    13 boulevard Lascrosses  TOULOUSE

Un regard déplacé, noirs et blancs de Pierre David

      Fin des années ’70. Bien après le Flower-Power, quelques honnêtes folk-songs poussent encore à  tailler la route, à se frotter au vaste monde. C’est mon tour!  Dans le sac,  je fourre à la hâte le reflex qu’on m’a prêté. Pourtant, entre perfection du National Geographic et sophistication des studios, la photographie m’intimide. Alors je regarde ailleurs, visages et gestes des gens croisés qui me disent leur monde, questionnent mon errance. Je déclenche vite, sans trop régler, souvent sans demander.  Parfois on a un bout de conversation, parfois je repars avec la question irrésolue, vertigineuse, éveillée par des regards en équilibre où affleure l’humain. Ces images éparses, piquées sur le chemin de peu d’années,  témoignent de la naissance d’un regard photographique.  Un regard cristallisé dans le temps long du déplacement et la vérité de la confrontation. Trace essentielle d’un pas de côté.

Entrée libre et tout public

Tous nos concerts du dimanche sont gratuits, débutent à 19h30 et se terminent à 22h.

dimanche 20 octobre: BO X’périence en concertdimanche 10 novembre : SAD MEN rock
dimanche 17 novembre : MISS VERO & CO chansons françaises
dimanche 24 novembre : BETTER DAYS blues rock
dimanche 1er décembre : LES OBSEDES DU MONDE trio chanson tragico -burlesque

Venez fêter l’automne à Nabirat le 20 octobre!

Une animation festive est organisée

sous la halle de Nabirat (24250)

dimanche 20 octobre de 10h à 18h!

Pour l’occasion, j’installerai à la salle des fêtes une grande partie de mon exposition

« Au siècle dernier entre Bouriane et Périgord »

que certains ont vue à Gourdon cet été.

 Mes livrets photos seront réimprimés d’ici-là!

Venez nous rejoindre!

Le programme de la journée:

Hommage aux photographes des « STUDIO ALIX »

    Par ces quelques lignes et quelques photographies je veux rendre hommage à ces photographes qui devaient bien aimer et connaitre les Pyrénées et les Pyrénéens pour nous les rendre aussi présents, et aussi vivants sur leurs photos!

    Bravo à la ville de Bagnères de Bigorre d’avoir pu sauvegarder et mettre en valeur ce fonds photographique.

    L’exposition « Un siècle de photographie pyrénéenne » à l’Abbaye de l’Escaladieu est superbement mise en place, elle est prolongée jusqu’au 3 novembre.

    L’exposition  « L’art du portrait » au Museum de Bagnères se termine le 6 octobre. On y parcourt un siècle d’humanité!

    Bravo au commissariat de l’exposition Écrits de Lumière.