Archives pour la catégorie expositions

Vernissage de mon exposition « La porte du voyage sans retour » Hall des Arts du lycée Fermat à Toulouse.

Merci à tous d’être venus aussi nombreux ce jeudi 16 février 2023 pour l’inauguration de mon exposition « La porte du voyage sans retour » dans le Hall des Arts du lycée Pierre de Fermat à Toulouse.

Un énorme merci aux étudiantes du cours de théâtre de Server Martinot Lagarde qui ont su dès les premières minutes nous plonger dans la sombre histoire de Gorée par la lecture de poèmes choisis. Dans une une mise en scène sobre mais puissante, elles ont même intégré avec leurs vêtements les couleurs du drapeau sénégalais.

Grand remerciement à Didier Borzeix et les choristes d’IN NOMINE pour la surprise qu’ils m’ont faite avec ces chants de l’époque de la traite négrière atlantique, et ce gospel.

Merci à vous mes amis d’être venus me soutenir…

Lien vers la vidéo des discours de Marivi Domingo organisatrice des expositions dans le Hall des Arts, et de Joël Arpaillange exposant: https://youtu.be/yvopf-xzYwY

Expo Photo « 11 mois, 11 photographes » au Cactus en mars 2023

Expo photo dans le cadre de

« 11 mois, 11 photographes »

Lau  De  Mels

présente

« Entre deux ailleurs »

Depuis de nombreuses années, je tente de saisir les lieux qui filent, défilent, ces territoires avalés par la vitesse qui nous échappent. Je tente de capturer cet espace du présent où de brefs instants de splendeur, où la beauté éphémère des terres fendues nous sont offerts.

Ces paysages disparus aussitôt que nés, échappatoires volatiles entre le départ et l’arrivée cousent sur notre mémoire des monuments improbables, des tableaux vertigineux d’un ici qui déjà se dérobe en un là-bas, d’un maintenant qui devient le temps de l’articuler un tout à l’heure.

La photographie me console de cette perte permanente. Elle me donne l’illusion d’arrêter le temps, de le maîtriser.

Titulaire du DNSEP (diplôme national supérieur d’expression plastique) des Beaux-Arts de Toulouse, photographe, vidéaste et plasticienne, Lau de Mels vit à Toulouse. 

Bar Brasserie Le Cactus                  

                                      13 boulevard Lascrosses  TOULOUSE

VERNISSAGE : Jeudi 2 mars à partir de 19 h

Entrée libre et tout public

Tous nos concerts du dimanche sont gratuits, débutent à 19h30 et se terminent à 22h.

dimanche 19 février :SANDOVAL, LOPEZ et RAFFIT (flamenco rock)`

dimanche 26 février : MATY SAKI ( chansons françaises )

Exposition « La porte du voyage sans retour » jusqu’au 22 mars 2023 (Hall des Arts Lycée Pierre de Fermat)

Hall des Arts Lycée Pierre de Fermat Toulouse

J’ai pris ces photos entre 1978 et 1986, lorsque j’étais en poste à Dakar. Cette période a été le point de départ de la reconnaissance de Gorée comme symbole emblématique de la mémoire de la traite négrière atlantique, car elle a été un grand centre de commerce d’esclaves de la côte ouest africaine. Le site a été mis sur la liste du patrimoine mondial en 1978, et un projet de mémorial a été lancé sous l’égide de l’UNESCO avec une campagne internationale de sauvegarde. J’ai voulu à travers mes photos garder une trace de l’ambiance dans les ruelles de l’ile, au moment de cette prise de conscience. Tout parlait encore de ce passé de luttes et on était saisi par le charme nostalgique qui émanait de ce décor de ville coloniale du XVIII° siècle. De nombreuses ruines accentuaient cette impression : comme celles de maisons de maitres, des canons oubliés et des vestiges de forts et de palais à arcades. Malgré tout de nombreuses familles de goréens vivaient dans l’ile, ce qui constituait un contraste frappant entre la vie présente et le délabrement ambiant.

Le rideau

L’île de Gorée (au large de Dakar au Sénégal) est aujourd’hui l’un des symboles emblématiques de la mémoire de la traite négrière atlantique, car elle a été le plus grand centre de commerce d’esclaves de la côte africaine.

C’est certainement le lieu le plus chargé d’histoire de toute la côte ouest-africaine. Pris et repris une quinzaine de fois, l’ilot a vu se succéder les Portugais, les Hollandais, les Anglais et les Français du XV° au XIX° siècle. Cette île qui a été un haut lieu de l’exploitation de l’homme par l’homme est devenue aujourd’hui un sanctuaire pour la réconciliation entre les peuples.

L’île a permis le contrôle et l’exploitation des comptoirs jalonnant le littoral ouest africain : traite des esclaves, commerce de l’or, des cuirs, de l’ivoire, du poivre et de la gomme. Elle est devenue un entrepôt à captifs et un des pôles du trafic triangulaire.

La « Maison des Esclaves »

Ce lieu que l’on nomme « Maison des Esclaves » à Gorée, est donc considéré comme un triste symbole de la traite négrière.

Une trouée  lumineuse s’ouvre au milieu du couloir central. Donnant de plain-pied sur la côte rocheuse, c’est la porte dite du « voyage sans retour », là où les esclaves embarquaient pour une vie de souffrances dans le Nouveau Monde, s’ils ne mourraient pas en mer.

A lire « La porte du voyage sans retour » de David DIOP    roman  2021

Foires de gourdon en quercy

Un article du journal La Dépêche qui rappelle l’histoire des foires de Gourdon, et mentionne mes photos des dernières foires dans les années 80.

https://www.ladepeche.fr/2023/01/05/les-foires-ont-fait-la-richesse-et-lhistoire-de-la-ville-10905279.php?fbclid=IwAR11y5PwzFfJCIBqByavx0QYGWFV1Ya8JbGP8UdKTc0zLkY2Jqn9tOwqDGg

Quelques unes de mes photos sont, ainsi que le reportage fait pour les actualités locales au cinéma de Gourdon par François Stuck, lors de l’exposition aux Cordeliers.

Exposition « Faces à Faces » à Saint Chamarand les 20 et 21 aout

FACES À FACES , portraits photographiés et sculptés

L’association A chacun sa passion est heureuse d’accueillir deux maîtres du portrait pour son exposition annuelle à Saint Chamarand.

Joël ARPAILLANGE et Max DURAND présenteront en effet une galerie de portraits photographiés par l’un et sculptés dans le métal pour l’autre ; se faisant face à face, dans la Salle des Fêtes de la Mairie les 20 et 21 août prochains.

Joël ARPAILLANGE

Son goût pour la photographie humaniste et la photographie pure, guide ses pas de photographe amateur depuis 50 ans. De 1992 à 2000, Joël a enseigné la photographie dans l’atelier de pratique artistique en photographie du lycée Duhamel du Monceau de Pithiviers (Loiret).

« Pour cette exposition à 4 mains, j’ai fait dialoguer des portraits réalisés à peu près à la même époque mais dans deux environnements éloignés dans l’espace : la Bouriane et le Périgord pays de mon enfance d’une part, et le Sénégal de l’autre. Mon travail de photographe a été de capter l’éphémère d’un instant, et de témoigner de ces vies qui se livrent dans leur quotidien, leur espace et leur humanité. »

Max DURAND

L’inspiration pour lui vient du vivant, de l’animal ou de l’humain, souvent de la souffrance des corps, des âmes ou des cœurs, exprimant l’abandon, l’errance ou le martyre.

Ses sculptures d’acier travaillé à l’arc électrique, plié, tordu, martelé sur l’enclume, soudé, découpé, les soudures qui se répandent, brûlent et martyrisent le métal, puis l’ajout de matière, donnent au fer minéral une patine et une texture presque vivante.

Autodidacte, Max dessine depuis plus de 20 ans dans l’espace recréant l’être et la matière contre le vide ; absence ou disparition, construction ou dégradation… A vous de voir.

L’exposition vous permettra de découvrir le dialogue de ces visages, les actions de ACSP et le village de Saint Chamarand.

Vernissage samedi 20 aout à 18h30

Expo Photo « 11 mois, 11 photographes » au Cactus en aout 2022

Expo photo dans le cadre de

« 11 mois, 11 photographes »

et de la Saison Photo à Toulouse:

Maya Paules

présente

« Solastalgia »

Parmi les onze photographes sélectionnés en 2022, cette exposition est également retenue par le Cactus comme étant le « temps fort »  d’une saison photo à Toulouse.

Bar Brasserie Le Cactus                  

                                      13 boulevard Lascrosses  TOULOUSE

VERNISSAGE : Jeudi 4 août à partir de 19 h

Entrée libre et tout public

Tous nos concerts du dimanche sont gratuits, débutent à 19h30 et se terminent à 22h.

dimanche 31 juillet : Jeff Zima ( blues rock)

dimanche 4 septembre : Better Days ( rythm’n blues)

dimanche 11 septembre / Marcel Dorsel et son orchestre de merde ( du grand n’importe quoi )

Expo Photo « 11 mois, 11 photographes » au Cactus en juin 2022

Expo photo dans le cadre de

« 11 mois, 11 photographes »

et de la Saison Photo à Toulouse:

Christelle Richard-Dauphinot

présente

« Buvez mes paroles »

Bar Brasserie Le Cactus                  

                                      13 boulevard Lascrosses  TOULOUSE

VERNISSAGE : Jeudi 2 juin à partir de 19 h

Entrée libre et tout public

Je joue de mes plusieurs casquettes artistiques : interférence entre écriture et image, approche plasticienne du lieu.

Mes modèles sont toutes photographes autrices, rencontrées au Labo sauvage, un lieu qui fomente et expérimente. Je les ai invitées à pencher leurs têtes d’affiches sur la vitre du scanner.

Je crée un quiproquo et troublillonne le sempiternel accrochage de quatorze tirages photo au bar le Cactus.

Ce sera « de la poésie avant toute chose ».
Les images n’ont qu’à bien (se) tenir.

La soirée happening du jeudi 2 juin transforme le Cactus en place to be.

Tous nos concerts du dimanche sont gratuits, débutent à 19h30 et se terminent à 22h.

dimanche 22 mai : Los Illiaquès ( mariachis revisités)

mercredi 25 mai : blind test musical avec Nico et Lucas

dimanche 29 mai : Music’Halle fait son show

dimanche 5 juin : Nomad frequencies ( dj’s electro world)

dimanche 12 juin : Jack Cockin and his blues buddies ( blues, jazz…)

dimanche 19 juin : the VDRS (funk, rock)

fête de la musique avec CANINE  BAND en première partie à partir de 19h (duo electro acoustique) puis LES FIGUES de BARBARIE à partir de 22h ( rythm’nblues)

dimanche 26 juin : where is Brian ? (électro guinguette)

dimanche 5 juillet : Rémi M & Drixi ( blues du Berlou)

Expo Photo « 11 mois, 11 photographes » au Cactus en mai 2022

Expo photo dans le cadre de

« 11 mois, 11 photographes »

et de la Saison Photo à Toulouse:

Lau De Mels

présente

« Pellicule sensible »

Bar Brasserie Le Cactus                  

                                      13 boulevard Lascrosses  TOULOUSE

VERNISSAGE : Jeudi 5 mai à partir de 19 h

Entrée libre et tout public

Tous nos concerts du dimanche sont gratuits, débutent à 19h30 et se terminent à 22h.

dimanche 21 avril : Les Jazz Goules (rock)

dimanche 1er mai : L’embuscade master pils (compos et reprises françaises, espagnoles, humoristiques…)

dimanche 8 mai : Kalimero & Co ( chansons)

dimanche 15 mai : Monsieur Tristan ( trucs marrants)

dimanche 22 mai : Los Illiaquès ( mariachis revisités)

mercredi 25 mai : blind test musical avec Nico et Lucas

dimanche 29 mai : Music’Halle fait son show

Expo Photo « 11 mois, 11 photographes » au Cactus en avril 2022

Expo photo dans le cadre de

« 11 mois, 11 photographes »

et de la Saison Photo à Toulouse:

Thibault Rakotofiringa

présente

«À la découverte du Nouveau Monde »

Bar Brasserie Le Cactus                  

                                      13 boulevard Lascrosses  TOULOUSE

VERNISSAGE : Jeudi 7 avril à partir de 19 h

Entrée libre et tout public

À la découverte du Nouveau Monde

Une traversée des Etats Unis où durant trois mois, j’ai voyagé de la côte Est à la côte Ouest au cœur de cette scène de cinéma géante, faite de clichés qui ont bercé mon enfance et mon adolescence à travers films et séries. Au fil des visites, j’ai pu développer un style qui m’est propre, et l’adapter selon les décors qui s’offraient à moi.

Cette exposition est une invitation au voyage, reflet de mon regard sur le « Nouveau Monde ». 

Tous nos concerts du dimanche sont gratuits, débutent à 19h30 et se terminent à 22h.

dimanche 3 avril : HAPPY DEVILS blues rock

dimanche 10 avril : DBK project (pop extra terrestre)

dimanche 17 avril : Fabrice Joussot (blues)

dimanche 21 avril : Les Jazz Goules (rock)

dimanche 1er mai : L’embuscade master pils (compos et reprises françaises, espagnoles, humoristiques…)

Expo Photo « 11 mois, 11 photographes » au Cactus en mars 2022

Expo photo dans le cadre de

« 11 mois, 11 photographes »

et de la Saison Photo à Toulouse:

Corentin Grindel

présente

«Des routes »

Bar Brasserie Le Cactus                  

                                      13 boulevard Lascrosses  TOULOUSE

VERNISSAGE : Jeudi 3 mars à partir de 19 h

Entrée libre et tout public

Des routes :

Partir, c’est s’offrir un mouvement. C’est une peur et une joie, c’est prendre le risque de se perdre et pourtant le souhaiter, pour se retrouver ailleurs. 

Je célèbre le vagabondage qui est sans but, qui ne se trouve que de fausses excuses pour exister. On se met en marche, on se laisse guider par le tracé des arbres, les virages curieux, les noms de villages absurdes et les cols ouverts sur le monde. 

Cadrer un sac à dos qui donne sur les Pyrénées, un banc mélancolique sous la pluie de Suède, c’est la tentative de fabriquer une poésie qui aurait le pouvoir de transmettre un état d’errance et d’offrir à qui le souhaite, un voyage en lui-même. 

Au printemps, je prends la route à pied, à moto, en voiture. Mes voyages sont des chutes. Mes errances sont la perte, nécessaire aux nouvelles floraisons.

Tous nos concerts du dimanche sont gratuits, débutent à 19h30 et se terminent à 22h.

dimanche 27 février Bernardo Sandoval et Sergio Lopez Flamenco rock

dimanche 6 mars : ROBESPIERRE rock 

dimanche 13 mars : BASA fusion africaine

dimanche 20 mars : COUR DE RÉCRÉE french synthpop band

dimanche 27 mars : LES FIGUES DE BARBARIE rythm’n’blues

dimanche 3 avril : HAPPY DEVILS blues rock